Comme des dizaines de montréalaises chaque jour, vous recherchez un coiffeur – ou une coiffeuse – à qui confier vos cheveux pour un lissage brésilien. Ci-après, je vous raconte l’histoire du lissage brésilien.. puis je vous conseille afin de bien choisir, aujourd’hui, en 2014, car, depuis l’article de Julia Vallelunga « Lissage brésilien à la kératine » de mars 2010, la situation a changé!

Lisage brésilien, vu d’hier…

Très en vogue au début des années 2000, le lissage brésilien nous promettait alors une chevelure lisse et raide même pour les plus frisés d’entre nous.

On savait tous, je veux dire professionnels comme consommateurs, que ces produits contenaient du formaldéhyde sans trop savoir vraiment combien, que ce n’était pas très bon pour la santé, mais bon, une fois au six mois, cela ne peut pouvait être si nocif.

Lorsque Santé Canada s’est penchée sur le problème, nous avons tous très vite compris que ce que nous pensions être « léger » était en réalité extrêmement nocif et qu’il fallait arrêter immédiatement d’utiliser ces produits (dont vous pourrez voir la liste, via l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, en cliquant ICI).

J’ai trouvé très amusant lors de mes recherches de tomber sur des blogues de l’époque qui vantent des produits de lissage « naturels » (dont on sait aujourd’hui qu’ils étaient parmi les plus toxiques).

…à aujourd’hui

Presque tous les jours, des questions nous sont posées sur le lissage brésilien et les mythes restent encore très tenaces. Beaucoup de personnes pensent encore que le lissage brésilien « raidit » les cheveux. Alors qu’en est-il?

Il faut considérer aujourd’hui l’apport de kératine que fait le lissage brésilien comme un traitement qui vous donnera un cheveu plus souple, plus brillant et en meilleure santé. Un traitement qui ôtera une bonne quantité de frisottis mais en aucun cas comme un défrisant ou un lissage même si le nom dit le contraire.

À ma connaissance, toutes les compagnies qui on prétendus avoir le « presque » même résultat sans formaldéhyde ont échoués mais la plupart offrent un excellent « traitement ».

Si donc vous êtes prête à mettre quelques centaines de dollars – car, oui, le produit, la kératine, est cher et son application demande souvent de deux à trois heures de travail – pour avoir de beau cheveux, allez-y, cela en vaut la peine.

Par contre, si vous voulez raidir ou assouplir vos boucles, d’autres solutions « sans formaldéhyde » s’offrent à vous, voyez l’article « Kératines, Lissages, Relaxants » qui date de 2012 (mais qui est toujours d’actualité) et dans lequel vous pourrez différencier les différentes techniques dont le Lissage Ultime, un lissage coréen amélioré par nos soins. Ou celui sur le lissage coréen. Et, pour voir autre chose qu’un avant-après réalisé dans la journée, le lissage de Andréanne qui nous montre le résultat obtenu quatre mois après son lissage coréen et non pas le jour même, juste après le traitement et avoir passé le fer plat.

Il y aura encore beaucoup à dire sur les lissages de toutes sortent et je suis sûr qu’au cours des prochaines années nous verrons de nouveaux produits et techniques arriver sur le marché. Je vous tiendrai bien sûr au courant, mais en attendant, si vous avez des questions ou des commentaires concernant vos cheveux, ils sont toujours les bienvenus.

C’est toujours un plaisir pour moi de vous répondre, ici-même ou sur Facebook.

À bientôt.