Suite au reportage de l’émission enquête de Radio Canada, voici le commentaire que j’ai laissé sur le site de Radio-Canada:

Comme le hasard fait bien les choses, vous avez présenté ce soir deux reportages, l’un sur les machines ATM, l’autre sur la coiffure. Peut-être que les deux auraient pu en être qu’un?

Quoi qu’il en soit, je ne connais rien au milieu des machines ATM, par contre je connais très bien celui de la coiffure.

Si vous pensez que les salons qui sont informatisés sont les « tricheurs », sachez que moins de 5% des salons de coiffure sont informatisés au Québec. Pourquoi? À cause du « cash » qui n’est pas déclaré par les salons qui n’acceptent pas les cartes de crédit (ou évitent de les accepter) et qui ont souvent une machine ATM dans le salon (???). Que les gens qui travaillent dans leur « sous-sol », même si vous instaurez le MEV ne seront pas touchés et que ceux qui ont des machines « ATM » seront bien contents de pouvoir blanchir encore plus de « Cash ». Le « Cash » dans un salon « honnête », informatisé ou non, qui accepte les cartes de crédit et Interac représente aujourd’hui moins de 10% des transactions. Dans les autres 80 à 100%.

Comment un salon de coiffure dont les recettes sont de moins de 10% en « Cash » peut payer ses employés sous la table? Si vous faite le calcul il vous paraîtra évident que la cible que vous avez visé n’est pas la bonne.

La coiffure au Québec est un milieu très complexe, complètement déréglementé dans lequel les gens qui veulent faire des affaires de façon honnête sont confrontés aux problèmes que soulevait Mlle Medza : Il est très difficile de trouver et de garder du personnel si vous êtes honnête. »

Ainsi que ce que j’ai « posté » à ce sujet sur la page Facebook de ICÔNE Coiffeurs-Visagistes :

Avec quelques « puristes » nous nous battons depuis plus de 15 ans pour revaloriser l’image de notre profession. Que ce soit auprès du gouvernement ou des intervenants du milieu, nous avons fat des représentation pour exprimer les doléances de ceux qui pensent que la coiffure et par extension les métiers de la beauté sont des métiers nobles et que l’image qui est véhiculée par les « jobeurs » nuit à l’ensemble. Dans les « métiers de la beauté » il y a aussi des professionnels passionnés, honnêtes, mais mon dieu qu’ils ont du mal à se faire entendre.

Que vous soyez professionnel des métiers de la beauté ou non, j’aimerai beaucoup avoir vos expériences et commentaires à ce sujet.